Site icon Mayday Formation – Santé Hygiène et Sécurité au Travail – Les Stagiaires au cœur de la formation

Revue de presse Hors-série numéro 2 de l’été 2021

2eme hors serie 2021 revue de presse accidentologie du travail, on parle accident catec avec une retrospective depuis 2019

2eme hors serie 2021 revue de presse accidentologie du travail, on parle accident catec avec une retrospective depuis 2019

Accidents graves de travail et espace confiné

 

HS2 : accidents graves de travail et espace confiné – été 2021 (2/6) – 

 ou la revue de presse résumé et reprend la totalité des accidents graves de travail 2020 jusqu’à juin 2021. Certains accidents précédents ces dates sont également conservés s’il y une vraie pertinence pédagogique.

 

2021 (du 1er janvier au 28 juin 2021)

Comme toujours ce sont les accidents de travail dû à une chute de hauteur qui sont les plus nombreux depuis ce 1er janvier.

Chute de hauteur (espace confiné) : 5 accidents. A Aspres sur Buëch et Plan de la tour, ce sont deux chutes dans un regard d’assainissement qui sont à déplorer. A Angers, c’est dans un trou d’un chantier de rénovation. A Montigny, une suspicion d’intoxication est à envisager car la chute d’une viticultrice fut dans une cuve en train d’être nettoyer. En fin à Choisy, un ouvrier est polytraumatisé après une chute de 12 mètres. L’ouvrier, faisant ses besoins sur une grille d’égout, celle-ci a cédé. Il est pourtant obligatoire dans un chantier d’être pourvu de toilettes.

Intoxication (espace confiné) : 3 accidents. A Bouxwiller, c’est la soudure dans une cuve qui est la cause de 3 accidents de travail dont un grave tout comme à Noyant de Touraine ou la cause est un travail d’étanchéité au solvant. Enfin, un accident atypique a causé l’intoxication légère de 5 ouvriers sur un chantier de raccordement : la découverte de munitions au phosphore de la première guerre mondiale à Puisieulx.

Accident de la route (espace confiné) : 2 accidents : A Plouédern, un agent d’eau du ponant a eu un grave accident routier durant son temps de travail.  Mais à Puy en Velay, un technicien fibre a été fauché par une voiture dans sa zone de balisage autour du regard ouvert. A noter que 3 semaines avant à Mâcon, un autre technicien fibre est mort dans des conditions similaires.

 

2020 :

En 2020, de nombreux accidents de travail de hauteur en espace confiné ont été constatés. Mais aussi des intoxications dans une cuve, des tuyaux de haute pression qui cède, des ensevelissements dû à des manquements aux blindages et des accidents routiers :

Chute de hauteur (espace confiné) : 6 accidents. A Cogolin qu’un technicien fibre a chuté d’un regard. Cette profession est fortement impactée en 2021 avec un décès et un accident grave. C’est toujours dans une cuve en construction qu’ont lieu les accidents de travail à Provins, Foreins et Bourges (10 mètres de chute dans ce cas-là) et dans un silo pour Pélussin. Enfin une suspicion d’intoxication est à ne pas mettre de côté pour Nantes. En effet, la chute a lieu dans une cuve sous une piscine municipale dans laquelle se trouvent des ozoneurs.

Intoxication (espace confiné) : 4 accidents. Un malaise est à constater dans une cuve d’eau chaude à Tricastin. Deux ouvriers ont, eux, été retrouvés inconscient dans un sous-sol (intoxication au CO) et dans une cuve (intoxication au Toluène) à Rennes et à Mary Sur Marne.  Enfin à Amnéville, c’est un agent de zoo qui, dans une cage à Lémuriens (espace confiné ?) qui a été intoxiqué au CO durant son nettoyage au Karcher.

Accident Haute Pression (espace confiné) : 1 accident : A Monaco, c’est un tuyau haute pression sectionné qui est à la cause d’un accident grave (urgence absolue) et 3 autres accidents aux urgences plus relatives.

Blindage (espace confiné) : 1 accident : A La sentinelle, un ouvrier a été enseveli dans un chantier d’assainissement.

Accident de la route (espace confiné) : 1 accident :  Un agent de la Stéphanoise des eaux s’est fait rouler dessus. Il travaillait dans un regard et seule une partie de son corps dépassait de la route.

2019 

(du 1er avril au 31 décembre) :

Le premier numéro de la revue de presse fut publié autour du premier avril 2019. La gestion de la récupération des informations n’était pas encore acquise. Tout de même des accidents en espace confiné sont apparus très vite.

Explosion (espace confiné) : 4 accidents. A Bollène, c’est un obturateur qui a explosé à 25 mètres de profondeur dans un barrage électrique. A Annecy, c’est une voiture incendiée qui est le déclencheur de l’explosion de l’égout. Enfin l’explosion dans une cale moteur d’une péniche à Pont L’évêque et celle d’une canalisation à Aubière cause deux autres accidents graves du travail.

Intoxication (espace confiné) : 3 accidents. A Saint Gaudens et à Ajaccio, ce n’est pas moins de 22 intoxications dans deux cuves qui sont à déplorer. Enfin à Taverny, c’est un agent inconscient dans une cuve de station essence.

Brûlure (espace confiné): 1 accident : 3 agents municipaux ont été brûlés à l’acide sulfurique lors d’un débouchage de canalisation à Bonneville.

Blindage (espace confiné) : 1 accident :  Durant un chantier d’assainissement, un ouvrier a été enseveli.

 

Aucune suite pénale n’est encore connue pour tous ces accidents mortels de travail.

Quitter la version mobile